Total : 2725
En attente : 9

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (798)
Entre hommes (201)
Entre femmes (72)
Transexuelle (69)
Premiere fois (234)
A plusieurs (780)
Jeune adulte (123)
Mature (73)
Soumis,soumise (261)
Inclassable (123)

Ejaculation nocturne
Sexe avec mon voisin, ma collège et tous ensemble
Olivier, Aurélie et Annick
Rêve d'échangisme
Dans son lit













Christian ne fait pas de cadeau au cocu

Ecrit par Nickie
Parue le 03 09 2019
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 213 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Lorsque Christian arriva il portait une panière de linges salles et un sac de linge à repasser
"…Tiens lopette du travail pour toi et que tout soit prêt pour demain matin et il posa tout çà devant moi……

Il s’approcha alors d’Annick et l’embrassa longuement en passant ses mains sous sa nuisette
"… Hummm comme j’apprécie que tu ne portes rien dessous, tes seins sont toujours aussi doux ma belle Annick, doux comme de la soie HUmmm ton Christian va encore faire des folies avec toi……Assied toi lui demanda t-il elle se mit sur le fauteuil et lui à ses pieds les lui lécha avec délectations en faisant courir sa langue entre ses orteils Humm mon Annick tes pieds sont toujours aussi délicieux…..(il fit celà car il savait pertinemment que j’aimais aussi lécher les pieds de ma femme à l’époque)…..
.................et moi comme une cocu lopette je le voyais lécher les pieds de mon épouse et aussi le short du pyjama de Christian se déformerau niveau de la braguette suite à l’érection de sa queue de breton endurant et bon baiseur……………

Il se releva et pris Annick par la main et ils sortirent tous les deux empruntant l’escalier de bois menant à son logement…

C’est tout ce que j’ai vu moi la lopette à Christian et je me mis à repasser son linge et à faire tourner une machine où je remarquais plusieurs serviettes de bains tachées vraisemblablement par le sperme de Christian et la liqueur d’Annick, je mis à laver le linge de toilettes et réserver le reste pour une seconde machine dont les boxers de Christian ……. puis des chemises, pantalons et divers t-shirt………………………c’est tout ce que je fis et pendant ce temps, je laisse la parole à celle qui a été ma femme………………

Lorsque je suis entrée chez Christian c’est vrai qu’il commençait à bander dur car durant toute la montée de l’escalier il me passait les mains sur les fesses en pressant doucement ses doigts pour me faire comprendre qu’il avait une super envie de moi……

Chez lui il me roula plusieurs pelles pleines de saveurs et de fougue tout en me pelotant les seins avec doigté et tendresse, puis me conduisit dans sa chambre, ota ma nuisette et m’allongea sur son lit, la lune pleine ce soir là, illuminait la pièce et les volets grand ouvert faisaient pénétrer l’air frais de la campagne….

il voulut m’embrasser de partout et après s’être dévétu à son tour il colla sa bouche sur mes lévres puis après une nouvelle fois bien roulé des pelles, posa ses lévres sur mes épaules, puis sur mes bras, avants bras et ensuite me suça les doigts les uns aprrès les autres puis passa à l’autre bras, revint sur les épaules et descendit jusqu’à mes seins qu’il suçà, lécha, téta pendant près de 20 mn, il sait que celà me rend folle, je tourne la tête de droite et de gauche en poussant des gémissements jouissifs sonore, puis lorsque l’orgasme arrive je redresse mon buste et l’aggripe par les cheveux pour qu’il me léche encore mieux, il me soupèse les mamelles, les léche dessus, dessous enfin de partout….mes seins étaient pour lui un dessert de roi !!!….. ensuite il descendit plus bas et couvrit mes cuisses, mes genoux, mes mollets de chauds baisers, puis arriva aux pieds qu’il lécha aussi très longtemps en faisant le contour de mes orteils avec sa langue, la passa entre chacun d’eux, me les suça aussi, me lécha la voute plantaire, les talons, passa à l’autre pied, puis remonta doucement vers mon sexe tout ne me léchant mollet et cuisse et me bouffa sans aucune retenue mon minou naturel, je le maintenais fermement en ayant resserré mes cuisses sur lui, je lui fit un collier de cuisses où il ne pouvait pas sortir avant que j’ai envie de le laisser respirer.

Christian me lampait la chatte avec de grands bruits de succions, sa langue, sa bouche se délectait de mon sexe, après avoir jugé qu’il m’avait assez sucé il me retourna, m’embrassa le dos, les fesses, et introduisit sa langue dans ma raie j’étais toute pleine de Christian enfin de son odeur buccale……..Il remonta sur moi et arrivée à hauteur de ma bouche, me mit sa queue bien droite dans la bouche et me la fit sucer le temps qu’il jugea nécessaire afin de satisfaire son désir de fellation……

.........Ensuite il s’allongea sur le dos et me demanda comme il aime toujours le faire de m’empaler sur son sexe, son chibre pénétra dans mon sexe et tout en me maintenant bien droite sur lui, la lune m’éclairant un peu, il voyait mes seins danser devant lui et de ses mains délicates il me les pelotait avec douceur tout en me portant des coups de bite de plus en plus nerveux.....je sombrais dans un total délire amoureux et me laissait faire par mon Christian………………

Donc je baisais une nouvelle fois Annick, je la possédais en pensant à son cocu de lopette qui repassait mon linge et lavait le reste, pendant que je pilonnais ce qui avait été à lui et qui étais à moi maintenant j’admirais ses seins lourds et doux que je voyais danser devant moi, je les palpais, les pelotais, les caressais avec toute la tendresse d’un homme qui connais parfaitement la sensibilité des seins de sa maitresse, enfin de ma femme maintenant!!! je ne pouvais arrêter de les caresser tant ils me plaiseaint….puis d’un coup rapide je la retournais et me trouvant dessus, je passais mes mains sous ses fesses et tout en les lui pressant, je prenais un réel plaisir à bien la pilonner de toute ma fougue amoureuse………..

Je suis fier de la posséder entièrement et de cocufier ce que je sais être sa lopette de mari enfin je devrais dire ex-mari car ils n’ont plus aucun rapport l’un et l’autre et Annick est à moi entièrement.

Je la baisais ainsi longuement en portant des coups plus forts puis relachait mon étreinte afin de la voir jouir pendant que moi je n’éjaculais pas encore….. elle est belle lorsqu’elle jouis, sa bouche s’entrouvre, ses yeux se ferment, son souffle est sonore, elle se redresse souvent sur ses fesses comme pour retrouver un peu d’air mais moi je la maintiens fermement et la regarde jouir tendrement.... Ses mains passent sur mes cheveux bouclés dans le cou et de ses doigts elle me frisent les méches, sa bouche ensuite viens se coller à la mienne et nos langues se mélent encore une fois. J’aime sentir sa salive se mélant à la mienne, souvent je lui offre des bombons acidulés avant l’acte et son arome fruitée m’excite énormément…..

Lorsque après une longue voire très longue étreinte j’expédie dans son sexe mon sperme longtemps retenu, elle jouis pleinement en poussant de petits cris tels ceux d’une gamine…………….

Je lui caresse toujours les seins afin de reprendre mes esprits et là je renouvelle mes exploits, je la prend en levrette en portant mes mains sur ses hanches larges et la pénétre soit dans la chatte soir parfois dans l’anus et tout en la pilonnant de toute ma vigueur de breton, je la maintiens de toute mes forces.... et souvent pour encore mieux la pénétrer je l’att**** par les épaules et la pénétre plus férocement, tout mon chibre est en elle et lui bourre le sexe très longtemps car celà m’excite à mort. Elle pose souvent sa tête sur l’oreiller pendant que je la pine ainsi, les fesses bien relevées, le dos courbé, elle s’offre à son Christian qui se plais à bien la faire crier de bonheur.

Bien que je la baise à fond j’aime entendre si le cocu lopette ouvre sa porte et viens se poster sous mes fenétres pour entendre ce qu’il sait n’être plus sa femme jouir avec moi.

Celà me rend encore plus fier et fougueux de posséder Annick et celà me fais renouveler des ébats encore plus torrides. Elle apprécie énormément d’être avec moi, comme une prisonnière livrée à un mâle en rut, qui la baise chez lui dans son lit et fait d’elle ce qu’il désire…….

Annick jouis toutes les fois avec moi, elle m’a dit plusieurs qu’elle n’avait jamais jouis autrefois avec son cocu comme avec moi et bien qu’elle aie eu quelques aventures au boulot, était tombée souvent sur des baiseurs sans envergures….tandis qu’avec moi.... elle m’avoua avoir trouvé l’amant idéal et regrette que depuis des années que l’on se cotoie elle n’est pas eue, plus jeune, des rapports avec moi. Il a fallut que son cocu me fasse perdre une copine par des conneries dignes de lui pour que je jure de me venger de lui en baisant sa femme, celà a durée pas mal de temps avant que je couche Annick dans mon lit mais avec de la tendresse, de l’entêtement et du doigté, j’y suis arrivé et je ne regrette pas ma décision. Depuis je me venge de son cocu en baisant celle que j’aime de plus en plus et qui fais mes délices tous les week-end.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'erplunch.ru

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


erplunch.ru vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !



Online porn video at mobile phone