Total : 2745
En attente : 2

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (800)
Entre hommes (204)
Entre femmes (72)
Transexuelle (69)
Premiere fois (234)
A plusieurs (781)
Jeune adulte (123)
Mature (77)
Soumis,soumise (261)
Inclassable (126)

Hubert 1
Hubert 2
Le première fois dans mon lit
Empale toi sur le mat de ta frégate Christian
Annick reviens enfin dans mon lit













Christian saillit Annick

Ecrit par Nickie
Parue le 29 mars 2019
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1148 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Cette semaine je me suis attrapée plusieurs fois avec mon mari, son sale caractère m'a décidée de me faire défoncer par Christian comme tous les week-end d'ailleurs, mais là je veux être totalement saillit par mon amant

Justement, cet après-midi, je suis allée voir Christian. Il a pourtant 56 ans et il est toujours aussi baiseur de première. Je sais qu’il est toujours disponible pour me fouiller le corps avec sa queue. Il me baise depuis plusieurs années maintenant. Il sait ce que j’aime et ne se prive pas pour me le donner. Encore vigoureux et endurant. Il me prend souvent plusieurs fois à chacune de nos rencontres chez lui, dans tous les trous que je peux lui offrir. En général, quand j’arrive chez lui, je mouille déjà en montant les escaliers. Ça aussi, il le sait. Avec lui, de longs préliminaires sont obligatoires J’arrive déjà chaude, prête à recevoir en moi les hommages de sa bite.

Quand il m’ouvre la porte, j’entre dans son petit appartement. Je me contente d’un ” Bonjour Christian !” négligé en guise de salutations. Il me répond qu'il ne dispose que d'une heure car il a rendez-vous, quà celà ne tienne lui dis-je baise moi fort....... Je me dirige rapidement vers la chambre. Là, je me déshabille rapidement.. Je ne porte pas de culotte ni de soutien-gorge. Ça n’en vaut pas la peine et comme il dit c'est une perte de temps. Il commence par m'allongre sr le lit et après m'avoir bouffée chatte, seins et cul, il se léve et dans un coin de la pièce trône un large fauteuil, il me fait signe de la tête de m'y approcge . Je m’agenouille sur le siège, face contre le dossier. Je me penche sur celui-ci, pliée en deux et laisse pendre mes bras de l’autre côté. Dans cette position, Christian a une vue imprenable sur mon cul offert. Je doute que cela le laisse insensible. Pour lui donner le coup de grâce, je l’interpelle :

– Viens, viens vite me saillir ! Viens me défoncer ! Je suis en chaleur, c’est le moment de me foutre ta queue bien au fond du ventre.

Là, je me surpasse. Il ne va pas pouvoir se retenir. D’ailleurs, il n’en a certainement pas envie. J’écarte bien les cuisses, appuyant mes genoux contre les manchettes du fauteuil. Je relève encore un peu mon cul et m’accroche au dossier en prévision des coups de boutoir qui vont me défoncer la chatte. J’entends Christian qui s’approche et me dire " Hum Annick je vais te saillir comme il sied à une jument comme toi, je bais encore te faire hurler de plaisir et cocufier ton vienx con de mari ............

– Pour l'exciter encore plus ....Allons bel étalon, approche, viens renifler mon cul ! Viens sentir mon odeur de pouliche ! Et ensuite, fourre-moi ton gros manche entre les cuisses !

Cette fois, Christian a compris. Je surprends son souffle entre mes jambes. Il doit me voir couler tellement je mouille. D’ailleurs, je sens mon jus qui dégouline déjà entre mes lèvres.

Au bout de quelques secondes, j’entends le fauteuil qui grince et s’affaisse sous mes genoux. Christian a grimpé derrière moi. Ses mains me saisissent par la taille, fermement. Il me tire un peu en arrière. Au passage, son gland baveux frotte contre ma cuisse. Avec sa main, il le guide tout contre ma vulve. Ca y est, il appuie contre ma fente. Je me recule pour venir m’empaler sur son manche. Son nœud écartèle mes chairs au passage, mais je m’ouvre sans difficulté. Il est maintenant bien logé tout au fond de mon trou. Je peux commencer à me dandiner pour prendre mon plaisir.

– Oui, hummmmmm ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, Christian tu es un bon étalon, bien dressé et docile ! Lime-la bien comme il faut, longtemps et bien fort.

Au début, mon amant va doucement, comme pour bien s’installer et prendre ses aises. Il fait lentement coulisser son gros mandrin dans ma chatte. De temps en temps, il m’assène un coup plus violent et le bout de son sexe vient buter tout au fond de moi. Dans ce moment-là, j’ai du mal à retenir un cri. Il s’est penché sur moi et s’est emparé de mes seins qui pendent sous mon torse. Il me tire sur les mamelles et fait rouler les pointes entre ses doigts avec douceur. Je sens la rage contenue qu’il a en lui. Maintenant, j’en veux plus. Il faut qu’il accélère le mouvement, qu’il me bourre plus violemment, qu’il me pilonne la vulve sans ménagement.

– Ouiiiiiiiiiiiii commence à me limer. Je veux te sentir coulisser entre mes cuisses de salope. Je veux que tu tapes plus fort en moi. Vas-y, vas-y, oui, comme ça ! ahahaAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Mes paroles semblent avoir réveillé l’instinct du mâle en lui. Il active le mouvement. Son bassin vient buter contre mes fesses de plus en plus rapidement. Il me pelote toujours les seins. J’accompagne son mouvement, me balançant d’avant en arrière sans pudeur et sans retenue. Il ne me faut pas plus de quelques minutes de ce traitement avant que je ne m’effondre sur le dossier du fauteuil. Christian lâche à grands jets sa semence de vainqueur dans mon ventre. Je sais qu’il est endurant et décide de ne pas en rester là :

– C’est bien Christian chéri.....
- Oui bien sur Annick mais maintenant, il va falloir que je m'occupe de ton cul. Tu sais que je veux cocufier ton mari à fond donc c’est par-là que je veux m'occuper de toi !!!!

Je ne lui offre pas mon cul comme ça à chacune de mes visites. Cela ne doit pas devenir banal. C’est une récompense que je lui octroie. Par contre, quand je me montre aussi généreuse, je sais d’avance que je serais comblée.

Christian me tartine déjà la rondelle avec le mélange de son foutre et de ma sève qui coule entre mes jambes. Rien que cette caresse vaut le détour. J’aime par-dessus tout quand on me masse l’anus avec un corps gras et chaud. La pression des doigts enduits de liquides organiques autour de ma rosette me chauffe les sens plus que de raison. Dans la sodomie, ce que j’apprécie plus que tout, ce sont les préliminaires. J’ai un goût particulier pour les longues feuilles de rose, de celles qui préparent bien le cul avant une bonne intromission en profondeur.

Mais aujourd’hui, nous sommes pressés et pas de temps à perdre. Christian le sait, je suis chaude et il est lui aussi. Sa queue n’a presque pas débandé depuis qu’il m’a juté au fond de la chatte. Déjà, il touille sur le bord de mon trou avec son gland toujours dur. Je pousse un peu pour l’inviter à entrer. Je jette mon cul à sa rencontre et il entre sans difficulté en moi. Aussitôt, il active le mouvement et me ramone bien à fond. Son ventre claque sur mes fesses. Je sens toute la longueur de son manche qui coulisse dans mon fondement.. Ca me fait du bien, beaucoup de bien. Je ne peux retenir mes cris de jument en chaleur. L’appartement tout entier résonne de mon plaisir. Dans mon dos, Christian halète, le souffle court. Je suis ouverte par son pieu de chair. Il a glissé une main sous mon ventre pour me toucher la chatte, fouillant mon trou et frottant mon clito. De l’autre, il me tient par l’épaule, me tirant vers lui pour toujours mieux me bourrer.

– Oh ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, fourre-moi à fond ! Grimpe-moi sur le dos et prends-moi comme une bête. Je vais jouir de ta grosse queue. Mon cul va avaler ton foutre chaud d’étalon. Vas-y, crache la sauce maintenant !

Au moment où je lâche ces mots, mon amant se raidit. Je sens sa queue qui se tend, au centre de mon étoile intime, m’écartelant encore un peu plus les chairs. Cette sensation divine m’ébranle le cul et la chatte. Ma vulve se contracte sur les doigts de Christian, tout comme mon muscle anal sur sa tige. Un frisson me parcourt l’échine et vient exploser dans mon bas-ventre quand il s’effondre sur moi...................


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'erplunch.ru

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


erplunch.ru vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !



Online porn video at mobile phone