Total : 2745
En attente : 1

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (800)
Entre hommes (204)
Entre femmes (72)
Transexuelle (69)
Premiere fois (234)
A plusieurs (781)
Jeune adulte (123)
Mature (76)
Soumis,soumise (261)
Inclassable (126)

Hubert 1
Hubert 2
Le première fois dans mon lit
Empale toi sur le mat de ta frégate Christian
Annick reviens enfin dans mon lit













Empale toi sur le mat de ta frégate Christian

Ecrit par Nickie
Parue le 06 novembre 2019
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 49 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Après lui avoir bien léché, peloté, sucé enfin dévoré sa lourde poitrine,sa chatte et le corps entier j'ai demandé à Annick de s'empaler sur ma queue qui comme étant breton d'origine l'appelle mon mat de frégate car chaque WE elle emméne Annick pour une longue et mouvementée croisière sensuelle et sexuelle...........

Donc après m'avoir enjambée, écartée sa chatte à l'aide de ses doigts elle s'enfonce en moi et humm quel bonheur de sentir sa chatte ventouse envelopper entièrement mon sexe et l'avaler jusqu'à la garde, les couilles en sont le dernier rempart et là son regard bleu se projette dans mon regard sombre, je vois ses lourdes mamelles et ses tétons frôler ma bouche, mes doigts semblent attirer par sa poitrine qu'elles saisissent à pleines mains......
- "Vas-y belle Annick danse sur ton Christian....." ....et là voilà dansant sur mon ventre, sa chatte par moment fait comme des bruits de sussions quand elle se retire un peu de mon membre super excité puis elle se renfonce en moi ou plutôt en elle, ses fesses frappent en cadence mon ventre, nos poils pubiens se mélent par instant, restent accrochés les uns aux autres, et lorsque sa cyprine coule un peu ils se collent tendrement......je la maintiens fermement par les seins pour qu'elle reste presque bien droite sur moi, mais la fatigue aidant elle se penche sur moi et ses bras se posent sur le lit....... ses mamelles flasques mais au combien attirantes semblent danser dans la nuit et devant moi........je les pelote avec envie et fougue pendant qu'elle pousse ses gémissements jouissifs qui me font tant bander..... je sens que je vais jouir, elle aussi d'ailleurs..... elle s'écroule sur moi , ses seins se collent contre mon torse humide, çà fait comme un bruit de FLAC FLAC ...!!!!! je porte alors mes mains sur ses fesses rebondies et en les pressant très fort je l'ensemence de mon sperme abondant ........Hummm baiser Annick un réel et pur régal fois de breton un Frai gâs ne chôme jamais à la tâche.........................un moment de repos entrecoupé de chauds baisers et de caresses sensuelles...............

.....puis c'est maintenant moi dont le mat s'est à nouveau bien redressé qui me porte sur elle et entre ses cuisses bien écartées je m'enfonce doucement dans sa chatte dont ma semence encore chaude coule tranquilllement, elle n'a pas eu le temps de se nettoyer mais celà ne me géne pas et je lui laboure le vagin d'une manière quelque peu sauvage dirais-je, le lit grince, le sommier couine comme Annick qui , là, ne pouvant retenir sa jouissance m'enserre en portant ses jambes contre moi, je lui asséne des coups de pine de plus en plus portés, la tête lui tourne un peu me dit-elle mais je ne relâche aucunement mon étreinte, elle est ma maitresse et je me dois de la faire jouir au maximun et comme je suis endurant cette seconde position dure plus longtemps que la première.......comme je n'ai fermé ni fenêtre ni volets, les rares passants circulant dans la cour doivent entendre nos ébats mais celà m'excite encore plus surtout lorsque je les entend discuter entre eux et dirent "....tiens Christian baise à nouveau sa voisine Annick qu'est ce qu'il lui met !!!!...." et ils semblent rester sous mes fenêtres du premier étage quelques temps, le temps pour moi pour de nouveau inonder le sexe de ma compagne de mon sperme gluant......Annick pousse des râles de bonheur, ce qui fait , je penses, sourire les voyeurs puis plus rien ils ont du quitter les lieux..................

C'est dommage car après une longue période calme nous permettant de nous désaltérer, de nous nettoyer et de souffler, je prend l'initiative de la prendre en levrette et de lui forcer le passage à grands coups de bites, là Annick me gémit plus, sa jouissance est extrême, non elle ne pousse plus ses doux gémissements jouissifs mais plutôt des paroles inaudibles m'informant qu'elle jouit a plein, ses seins dansent sous mes coups, j'en freine le mouvemen en les maintenant fermement de mes mains, puis mes mains se portent sur ses épaules lorsque je sens que je vais éjaculer et l'enserrant fortement contre ma pine je la brosse avec une telle vigueur que le lit chavire une peu, elle pose sa tête sur l'oreiller pendant que je termine de bien la remplir, mes mains alors posés sur ses hanches frémissantes du bonheur que je lui ai offert en la baisant comme j'aime.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'erplunch.ru

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


erplunch.ru vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !



Online porn video at mobile phone