Total : 2725
En attente : 9

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (798)
Entre hommes (201)
Entre femmes (72)
Transexuelle (69)
Premiere fois (234)
A plusieurs (780)
Jeune adulte (123)
Mature (73)
Soumis,soumise (261)
Inclassable (123)

Ejaculation nocturne
Sexe avec mon voisin, ma collège et tous ensemble
Olivier, Aurélie et Annick
Rêve d'échangisme
Dans son lit













Petite branlete en public qui tourne mal

Ecrit par Phil
Parue le 27 juin 2019
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 373 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Pas plus tard que cet après-midi. Je suis parti dans un grand parc ombragé, en me promenant dans les petit allé. En short sans rien en dessous et en maille vu la chaleur qui fait. Cela devait faire une heure que j'étais. J'ai repéré une arabe à peu près la trentaine, assis tout seul sur un banc, l'endroit était très discrète. Elle était vraiment jolie grande et mince. Elle a fait une jolie robe à fleurs. moi j'ai la cinquantaine, pas bien grand bien enrobé . Je sais que je n'ai aucune chance avec une jolie femme. Je suis sortie en dehors du chemin pour me promener entre les arbres. Elle m'a regardé au loin mais sans plus. Je suis revenue un quart d'heure après. Elle était toujours assis sur le banc. J'ai remarqué qu'elle avait remonté sa robe, un haut de cuisse. Je pouvais voir c'est très belle jambes grande et fine.mais surtout sa jolie petite culotte blanche. On pouvait voir qu'elle avec des très gros seins, sur son joli décolleté. Je suis sorti du chemin pour aller dernière un arbre. Bien en face d'elle, à peine une dizaine de mètres. Je pouvais voir qu'elle me regarder. J'avais vraiment une très belle vue. J'ai regardé autour de moi , si je voyais personne , il faisait vraiment très chaud il n'y avait quasiment personne. En début d'après-midi. J'ai baissé mon short, j'étais en train de bander. Elle fait quand même 16 cm et elle est bien grosse, avec une bonne grosse paire de couilles. Je me suis mis à la caresser à la regardant. Au début caché derrière l'arbre. Pendant quelques minutes. Je pouvais l'avoir quel regarder. J'avais la tête de sortie derrière l'arbre. Je l'ai vu écarter les jambes un peu plus, en remontant sa robe au niveau de sa culotte. Elle se doutait bien que ce que je faisais. J'ai regardé encore à droite à gauche si je voyais quelqu'un, envoyer personne. Je suis sortie de derrière l'arbre, le short baissé. Je l'ai vu elle aussi regarder de droite à gauche, j'étais en train de bander devant elle. Je me suis mis à me branler tout doucement. Elle disais pas un mot en me regardant. En écartant encore les chambres. Je me suis rapproché tout doucement, à 4 ou 5 m pas plus. Pour me dire de pas venir plus près. Je suis resté en face, en me Branler. Pour me dire que j'avais un jolie sexe. J'ai fait deux pas de plus, pour me retrouver à peine à 3 mètres. Pour me dire si vous continuez je m'en vais. Je lui ai dit que je resterai à ma place. Et là elle m'a insulté, 2 mots vraiment raciste, en me disant de rester là sans bouger, sur un ton très autoritaire. J'ai dit oui madame, elle m'a traitée que j'étais moche que j'étais pas beau. Et j'en passe. Pour me dire retourne-toi gros tas de merde, que je vois ton cul, en me disant dépêche-toi si tu ne veux pas recevoir des coups de talon dans le cul . Je me suis vite retourné, pour me dire ne bouge pas gros tas de merde. Pour me dire quelques secondes après que c'était bon. Elle avait son portable à la main en train de me filmer. Pour me dire branler toi maintenant, gros porc. Elle a mis la main dans sa culotte pour se caresser, pour me dire tu voudrais bien voir la chatte d'une arabe. Gros porc de blanc. J'ai dit oui madame. Elle m'a dit à quatre pattes, et avance comme ça au milieu de l'herbe. Cela m'était jamais arrivé à ce point-là. Elle a pris pris le dessus sur moi, autoritaire et très strict. Je me suis mis à le faire vraiment gêné. Elle est venu vers moi pour me mettre un coup de pied aux fesses, je me suis retrouvée sur le ventre aplati. Pour me dire le ne bouge pas gros porc. Elle avait le pied appuyé sur mes fesses, le talon aiguille assez grand entre les fesses, en me faisant dire que j'étais un gros porc . Je n'ai pas répondu assez vite, j'ai ressenti une douleur brusquement entre les fesses, le bout de son talon été légèrement rentré dans mon anus. Je lui ai dit plusieurs fois que j'étais un gros porc.elle prenait plaisir à tout filmer. Pour me dire tu bande encore , j'ai dit non je ne bande plus. Pour me dire prends ça dans ton cul, j'ai dit arrêter s'il vous plaît j'ai jamais fait ça. Ça m'a fait crier quand j'ai senti son talon rentrer , pour me faire rentrer les 5 cm qui devait avoir. Elle s'est mis à rigoler en voyant tout ça. Pour me dire qu'elle avait repéré mon jeu depuis le début. Elle a retiré son pied, j'ai dû rester à quatre pattes, elle m'a touché le sexe par derrière pour me faire bander. Pour me dire si j'étais un homme je te défonce ré le cul. Elle m'a rentrer 2 doigter entre tes fesses. Après ça elle m'a dit debout . En me disant allez branle-toi. Elle était à 50 cm de moi en train de filmer . Je n'ai pas mis longtemps à éjaculer , j'ai gicler tellement fort, Elana a reçu sur les jambes. Pour me dire qu'est-ce que tu as fait gros porc. J'ai reçu une claque entre les jambes, qui m'a plié en deux. Pour me dire une bonne minute après, de lécher ce qu'elle avait sur la jambe. Sinon elle m'écraser les couilles. Je l'ai fait sans rien dire. Une fois bien nettoyé. Elle a écarté sa culotte. Pour me dire de bien lui nettoyer la chatte car elle avait bien mouiller. Je me suis régalé en lui nettoyant sa chatte, pour me dire après tu lui lécher le cul. Je pouvais voir son petit trou qui n'avait jamais servi, en me fais bien rentrés la langue. Je me suis levé je l'ai coincé contre l'arbre. En essayant de la sodomiser.elle s'est débattu , j'ai senti mon gland contre son anus. Et là j'ai appuyé très fort, elle a crié brusquement, comme mon glands est rentré. Pour me dire non pas là, je vais me faire tuer par mon mari. J'ai forcé pour la rentrer entièrement. Elle a eu très mal pendant la pénétration, j'étais tellement excité ça pas duré une minute, j'ai éjaculer dans son cul. J'ai remonté mon short et je suis parti, je me suis retourné à laver la main entre les fesses , j'ai regardé encore elle s'est accroupi, pour faire couler le sperme qu'elle devait avoir entre les fesses. Je l'ai vu repartir au loin , elle est passée devant un policier sans rien dire.


Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'erplunch.ru

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


erplunch.ru vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !



Online porn video at mobile phone