Total : 2745
En attente : 3

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (801)
Entre hommes (204)
Entre femmes (72)
Transexuelle (69)
Premiere fois (234)
A plusieurs (781)
Jeune adulte (123)
Mature (77)
Soumis,soumise (261)
Inclassable (126)

Hubert 1
Hubert 2
Le première fois dans mon lit
Empale toi sur le mat de ta frégate Christian
Annick reviens enfin dans mon lit













Stage d'esthéticienne. 6. Cinquième semaine,un lundi inattendu

Ecrit par Marion
Parue le 17 octobre 2019
Il n'y a pas de commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 49 fois | Cette histoire erotique a une note de : 10/20

Noter ce récit erotique !


Le lundi matin, n’ayant rien à faire, je me suis pointée à l’institut et Lorène a été contente de me voir. Je lui ai proposé de la masser mais ce ne fut pas possible. Bien que l’institut soit fermé le lundi, Lorène avait accepté une cliente qui ne pouvait pas venir le jour prévu suite à un empêchement. Elle lui avait proposé de venir le lundi, jour de fermeture. Comme j’étais passée à l’improviste, nous allions nous occuper de cette cliente à deux. Sourcils, aisselles, jambes, maillot et un massage pour terminer.

La cliente est d’une des huit de l’étage. Il s’agit de Donatella, arrivée à 9 heures précises. Lorène a commencé par les sourcils. Je l’ai regardée faire. Ce furent ensuite les aisselles, une pour Lorène, une pour moi. Nous nous sommes également partagés les jambes et puis on est passé au maillot.

Marion m’a demandé d’aller chercher du talc dans la réserve et elle est venue me rejoindre pour me dire que je pouvais y aller avec la cliente, une habituée d’une des cabines de l’étage, ce que je savais déjà. Je savais donc que le massage serait très chaud.

La cliente avait pas mal de poils car ils avaient repoussé assez fort.
J’ai commencé par talquer la zone à épiler ce qui m’a permis de passer mes mains sur le pubis et l’entrejambe de cette jolie mature aux gros seins naturels.

Je n’ai pas hésité à talquer un bon moment puis je suis passé à la cire et j’ai commencé à dégager le pubis de ces poils.

Donatella a remercié Lorène de la prendre le jour de fermeture mais le jour fixé pour le rendez-vous, elle devait aller à un Salon de l’habitat pour rencontrer deux exposants dans le cadre de son métier d’architecte.
Lorène lui a dit que c’était bien naturel pour une amie, cliente fidèle de l’institut depuis 25 ans.

Puis elle a demandé à Lorène son avis sur l’épilation maillot pour une jeune adolescente de 13 ans et demi.
Lorène lui a dit que l’âge n’avait aucune importance, qu’elle avait une pré-adolescente de 11 ans à la pilosité hyper forte au niveau des jambes, des bras et du sexe que sa maman accompagnait tous les mois pour être tranquille et ne pas devoir subir les moqueries des camarades de classe.

En fait la fille cadette de Donatella, Loredana, s’est inscrite dans un club de volley-ball et après le entraînement, au moment de la douche, les filles se sont moquées d’elle parce que son minou était poilu.
Lola était rentrée chez elle dégoûtée et décidée à ne plus retourner au basket. Car elle ne voulait plus subir les sarcasmes de ses partenaires.

- Loredana m’a dit que toutes les filles du club avaient le minou épilé, mais je n’en sais évidemment rien. Si ça tombe, c’est elle qui a envie d’être épilée et qui a trouvé ce prétexte.
- Possible, mais si toutes les filles sont poilues, penses-tu qu’elle aimerait être la seule fille épilée. N’oublie pas qu’à cet âge on aime faire partie d’un groupe et que pour ce faire, il faut adopter les codes de ce groupe.
- C’est vrai, je n’y avais pas pensé. Elle dit probablement vrai. Les jeunes filles ou une majorité d’entre elles, ont le minou lisse et ma fille veut être comme elles, c’est normal.

Donatella avait pensé raser sa fille mais alors il aurait fallu qu’elle le fasse tous les deux jours. Il valait mieux immédiatement prendre les bonnes habitudes et passer par l’institut de beauté.

Lorène a dit qu’il n’y avait pas de problème. Il suffisait de prendre rendez-vous. C’est même Marion qui le fera. D’abord elle l’a fait à une jeune fille de 15 ans qui est venue la semaine dernière, et cela s’est très bien passé. En fait se faire épiler par une fille à peine plus vieille que vous facilite la démarche et met plus en confiance.

Lorène nous a laissé seules un moment et j’ai donc poursuivi l’épilation de ce beau sexe. J’écartais une lèvre puis l’autre pour bien dégager la zone et cela me permettait de toucher délicatement cette femme. Une fois le sexe épilé, j’ai disposé la loupe au-dessus de la zone épilée et j’ai procédé à une vérification sérieuse pour traquer le moindre petit poil qui aurait résisté à la cire. Il y en a toujours. Avec la pince à épiler, j’enlevai l’intrus. Et je passais mes doigts sur la zone, pour bien m’assurer qu’il n’y en avait plus.

- Je suppose que je vous épile les fesses et l’anus.
- Bien sûr, il doit être impeccable car j’aime que mon mari me le câline.
- Vous êtes très belle et vous avez de belles fesses, je comprends votre envie et celle de votre mari car moi aussi j’adore çà.
- Voyez-vous ça, me dit-elle en riant.
- Pardonnez-moi, je ne sais pas ce qui m’a pris.
- Vous aimez quoi ? Le câliner ou vous le faire câliner ? ? Je parle de l’anus, bien sûr.
- Les deux, ai-je dit en rougissant.

Elle ne dit rien pendant quelques minutes.

- Vous avez vraiment les mains douces et vous êtes méticuleuse, Marion.
- Merci madame, j’aime mon travail et j’essaie de bien le faire.

J’enduis son sexe et son anus d’une huile apaisante puis je vais chercher Lorène pour qu’elle procède au massage de la cliente. Je reste derrière le comptoir en attendant la fin du massage.
Le massage se fait dans une des cabines au fond à gauche du rez-de-chaussée et j’entends les gémissements et les petits cris de la dame que Lorène fait jouir. Je comprends pourquoi on masse à l’étage, pour que les clientes puissent se laisser aller sans contrainte.

Après le massage, Donatella prend rendez-vous pour l’épilation maillot de sa fille Loredana et demande que ce soit moi qui la fasse. Elle prend rendez-vous pour elle, pour un massage à quatre mains.

- Qui préfères-tu pour m’accompagner, Tatiana ou Nathalie ?
- Peu importe, elles sont très bien toutes les deux. Mais une autre fois j’aimerais que ce soit Marion ici présente qui le fasse avec toi, je suis vraiment très contente de son épilation et j’aimerais qu’elle me masse.
- Marion ? Aucun problème. On fera ça.

Ce fut le fait marquant de cette cinquième semaine de stage. Le reste de la semaine est fait de journées bien remplies, où je refaits les soins habituels, manucure, pédicure, massage, épilations, ongles, gommage etc. La routine et l’occasion de pratiquer donc de se perfectionner.



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'erplunch.ru

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


erplunch.ru vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !



Online porn video at mobile phone